Il y a quelques temps, j’avais tricoté un pull pour le Mâle de la maison qui avait eu une réaction mitigée. Faut dire que j’avais un peu merdé sur la couture du col donc je ne pouvais pas totalement lui en vouloir. Par contre, le Mâle a des cousins qui eux, ont trouvé le pull « génial », « trop cool », « j’adore », « tu peux m’en faire un aussi ?? » Et de fil en aiguille (haha !) je me suis retrouvée avec des commandes familiales

Du coup, j’ai farfouillé dans les modèles pour hommes et j’ai fini par dénicher ce bouquin de phildar :


phildarhommes


Dedans, pas mal de modèles cools, ce qui, on l’admettra, n’est pas souvent le cas en matière de tricot. La plupart du temps, on se retrouve avec des trucs à jacquard genre même mon père y porterait pas. Du coup, après avoir feuilleté, re-feuilleté, hésité, considéré, réfléchi, et tout ce genre de trucs prises de tête, j’ai choisi celui-là : 

PullBaptistin_3

 Modèle Phildar, Laine cascade 220 en double, coloris sauge, commandée ici, aiguilles n°8

 

Alors voilà, ce modèle, il était super bien parti. Hyper sympa à tricoter, vu que sur le devant, t’as du point mousse, du point de blé et de la torsade, tu t’ennuies jamais. En plus, aiguilles n°8, ça va super vite, t’es trop content. Pour le dos, normalement, c’était la même chose, mais moi, j’ai viré la torsade parce que je trouvais que ça faisait too much.

Après, viennent les manches et là, super bonne surprise : Une manche en point mousse, une manche en point de blé. Pareil, t’arrives pas à la fin de la première manche en soufflant parce que tu dois refaire la même. Nan, nan, nan, y a du challenge, de l’action, de l’aventure !


 Dans la foulée, hyper motivée par cette expérience tricotesque riche en rebondissements, j’ai tout cousu sans jamais râler. Ha ! Il était presque fini. Presque ? Ben oui, il restait le col !


 Et c’est là que le drame est arrivé.

Forte de mon aventure de la couture ratée de la bande d’encolure pour le Mâle, j’ai voulu faire ma maligne et relever des mailles plutôt que coudre la bande d’encolure.


 Alors voilà, déjà, le pull, il est resté trois semaines dans la corbeille des en-cours. Ben oui ! Fallait relever des mailles (berk) puis coudre 9 cm de côtes (re-berk). Finalement, par un beau soir d’hiver, je me décide. Je relève mes mailles, je tricote les 9 cm, je suis fière de moi, j’ai fini.


 Sauf que…

Un regard à l’encolure. Je tire un peu dessus…

Hum !

- Chéri ? Tu veux bien l’essayer pour voir ?


 Chéri grumpf un peu mais je ne lui laisse pas le choix donc il essaie. Ou plutôt… Il essaie d’essayer. Parce que j’avais relevé mes mailles sans faire gaffe au modèle et j’en avais pas du tout, du tout relevé assez et Chéri, ben, il pouvait même pas passer sa tête !


 MEGA-GRMF de mon côté, pendant que Chéri, lui, il riait sous cape.


 Et voilà comment il a fallu que je re-détricote toute mon encolure pour la re-faire. J’ai quand même relevé des mailles – non merci pour les coutures des encolures phildar qui merdent toujours – et j’ai tout recommencé avec une patience d’ange (ting ! Petite auréole !).


 Deuxième essai. Cette fois, ça passe ! Ouf !

Le lendemain, le pull était sur le dos de son destinataire qui était ravi donc tout est bien qui finit bien, l’honneur est sauf !

Mais quand même pfiou ! On a eu chaud, hein !


PullBaptistin_1 PullBaptistin_0 PullBaptistin_2


Une dernière petite remarque... Chez Laine et Tricot, les couleurs des photos ne sont pas vraiment fidèles à la couleur de la laine. Par exemple, ce coloris "sauge", je l'avais commandé pour me faire un pull pour moi, croyant qu'il serait d'un joli gris soutenu. Il est arrivé carrément kaki. Autant vous dire que j'ai tout de suite su quelle laine utilisée pour le Cousin quand il m'a demandé un pull. Parce que ça faisait carrément mec, comme couleur !