Bon, bon, ok.

D’accord.

Je vous dis toute la vérité, rien que la vérité, monsieur l’agent.

Alors voilà. Il y a genre, un an, j’ai commandé une laine sur Internet. 12 jolies pelotes de Rowan Lenpur Linen couleur tatoo… Sauf que quand j’ai reçu le colis, des pelotes, y en avait bien 12, mais couleur soleil ! Mon doigt aurait-il rippé ?? Etait-ce un signe du destin ?? Y avait-il eu un alignement cosmique intersidéral qui m’aurait prédestiné à arriver à ce point précis dans le continuum espace-temps qu’est le 11 novembre 2009 ?

Ben en vrai, mes connaissances en physiques quantiques se limitant au chat de Schrödinger (et encore, hein, pas sûre d’avoir tout capté !), j’en sais strictement rien.

Toujours est-il que ces pelotes, j’aurais pu les renvoyer. Certes. Mais voilà, fallait aller à la Poste, tout ça… Etant de nature extrêmement faignante Etant une fille très occupée, j’ai préféré les ranger dans mon joli coffre à pelotes pour « plus tard ». Oui mais « plus tard » en matière d’en-cours de tricot, vous le savez comme moi, ça peut très bien vouloir dire jamais. Et puis, il y a presque un mois, j’ai remonté mes manches, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis lancée dans la réalisation d’un joli petit quelque chose… Grand bien m’en a pris ! Car quelques jours plus tard, on annonçait , , et que la couleur tombée du ciel du jour serait… Le moutarde !!

Joli timing, les filles !

Alors sans plus attendre… TADAAAAA !


gilet_0

 

Laine Rowan Lenpur Linen, coloris soleil, mis en double + Plumette tisanne, modèle bricolé maison, en m'inspirant un peu ici


Note : ça fait plus "moutarde" en vrai que sur la photo, hein !

Donc. Cette veste.

Bon. Elle est chaude (merci la plumette). Elle est douce (merci la Rowan). Elle est large et fait un peu manteau, ce qui est parfait pour moi quand je vais vite fait prendre l’air.

Bon, évidemment, avec cette épaisseur et cette couleur, on fait gaffe, hein. On évite l’écossais  rouge et vert avec, histoire qu’on passe pas votre journée à vous demander où vous avez mis votre bignou.

Par contre, on retient bien les leçons d’Agyness Deyn, et on le mixe, genre avec un short boyfriend. Et puis si on veut se la jouer total look londonnien, on se rajoute une bonne grosse paire de Doc Martins pour faire croire que nous, la période Punk, hein, on l’a vécue, vous voyez ! Comment ça, j’étais pas née ??

Sinon, à tricoter, c’était tout simple quoiqu’un peu long quand même. Surtout le passage avec les manches qui fait genre 3 km et faut bien tasser sur les aiguilles quand on a la bonne idée de ne pas avoir d’aiguilles circulaires de la bonne taille.

gilet_1 gilet_2gilet_4

Bon. Ben je file, hein. Nan parce que c’est pas le tout, mais y a le tricot’13 juste derrière et moi, ben chuis pas encore prête…